Insoumission créative !

18 janvier 2019 • La maison du projet


Non, ce n’est pas un slogan révolutionnaire. C’est une ligne de conduite de projet. C’est notre ligne de conduite de projet sur La Maillerie. Elle est paradoxale mais précieuse.

Paradoxale parce que notre projet est un héritier. Il est héritier de son histoire logistique et industrielle, de la géographie marquée par ses sols et son cours d’eau, de la mémoire des gens qui y ont travaillé, souffert, réfléchi, aimé, ri et que nous nous efforçons de préserver. Il est héritier de notre culture sociale du renouvellement urbain et de la ville. De plusieurs années de travail et de réflexions.

Mais c’est un héritier insoumis. Résolument. Parce que l’insoumission créative est notre contribution à cet héritage, notre façon de le pousser un peu plus loin. L’urbanisme est une matière normée et nous aimons jouer avec les règles. Par plaisir. Nous cherchons des nouvelles formes d’habitat, nous nous demandons comment catalyser le désordre, nous brouillons les fonctions, nous travaillons le paysage avec indiscipline.

La Maillerie, c’est notre sonnet. Rien n’est plus normé qu’un sonnet, avec ses quatrains, ses tercets, ses rimes qui se croisent ou qui s’embrassent. Et c’est cette régularité qui nous émeut. Mais le sonnet nous émeut aussi par ses entorses, ses accidents. Ces brefs instants où le poète s’est révolté… avant de revenir à peine plus loin à cette douce régularité qui nous est si familière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *