Entre 5,10m et 6,50m

15 mars 2019 • La maison du projet


Tel est le rythme de nos villes du Nord. La largeur des maisons 1930 qui rythment les rues de nos anciens quartiers industriels, comme la trame des maisons des vieux villages flamands. Le piéton aime ce rythme qui l’aide à se sentir chez lui. Et pour le piéton attentif, ce n’est pas un rythme répétitif où chaque maison semble devoir se répéter à l’infini : la première a une frise de briques blanches, qui sont posées en diagonale sur la seconde et vernissées sur la troisième ; la quatrième dispose d’un bel appui de fenêtre en pierre, quand la cinquième a une porte légèrement cintrée. Le piéton finit par chercher cette petite différence, héritée de la fantaisie de l’architecte ou de la facétie des propriétaires successifs.

Nous cherchons ce rythme à la Maillerie : le rythme vernaculaire de cette architecture verticale épicé d’une surprise tous les 6m. C’est ainsi que nous imaginons nos rues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *